Si vous pensez que le métier de cordiste se résume à grimper sur tous les édifices urbains de plus de 100 m de hauteur (ponts, gratte-ciels et bâtisses en tout genre) pour le goût du risque et de l’adrénaline, vous êtes dans l’erreur!

Sachez que le métier de cordiste est régi par une association professionnelle en Amérique du Nord, la SPRAT (Society of Professional Rope Acess Technicians) et que des standards de certification, d’intervention et de sécurité existent pour contrôler la profession.

Bien que le légendaire Alain Robert, alias « The French Spider-man », est un passionné d’escalade, le fait qu’il pratique de manière extrême sa passion à mains nues et sans sécurité est très loin de notre réalité professionnelle.

Voici les habiletés que nous jugeons essentielles pour faire carrière dans le métier :

  • un esprit d’analyse de l’environnement, des risques et des contraintes;
  • une grande capacité à visualiser l’ouvrage à accomplir;
  • une bonne forme physique;
  • une passion pour l’escalade, l’alpinisme ou la spéléologie (un atout);
  • une conscience accrue des normes de sécurité et des procédures à respecter;
  • une polyvalence avec un autre corps de métier professionnel dans la construction ou l’ingénierie;
  • Avoir la tête sur l’épaule! Les cordistes sont des personnes extrêmement réfléchies dans leur mode d’intervention.

Si vous pensez avoir ce profil, postulez dès maintenant dans la section carrières. Vous serez peut-être le prochain membre de l’équipe d’Horizon Vertical!

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous reading
L’équipe de « Jobs de bras » s’invite chez horizon vertical le temps d’un tournage
Next reading
Sommes-nous des hommes-arraignées?